Vous êtes ici

Concours foals à Suriauville

Les juges de l’IFCE observent d’abord le poney au modèle puis en mouvement, photo Marion Falibois.
Les juges de l’IFCE observent d’abord le poney au modèle puis en mouvement, photo Marion Falibois.

Le 1er juillet, dans le manège du Haras du Rond Pré à Suriauville, éleveurs de Poneys Français de Selle, Connemara et de Selles Français présentaient leurs produits aux jurys de l’IFCE.

Trois élevages étaient engagés : l’élevage du Rond pré de Dominique Simonin (88), l’élevage des Proyes de Thomas Poincelot (54) et l’élevage d’Odival de Pascal Sauvage (52.) Au total, ce sont cinq chevaux Selles Français et cinq ponettes suitées qui ont concouru.

Allier esthétique et qualité sportive

Morphologie, qualité des aplombs, allures, les deux juges de l’IFCE ont passé au crible les équidés qui leurs étaient présentés. Au modèle d’abord, en mouvement ensuite. Selon Bernard Poincelot : «il y a des règles, ont doit préparer nos chevaux, les natter, les pieds doivent être graissés, etc. Il y a un protocole de présentation pour mettre en valeur le physique et montrer les qualités de l’animal. Quand la préparation est insuffisante, il y a une conséquence sur les points. C’est un concours de beauté.» L’éleveur est venu de Meurthe-et-Moselle pour pouvoir présenter ses deux chevaux. «Nous venons d’assez loin mais je participe régulièrement aux concours organisés ici parce que c’est notre centre d’insémination. Je reviens parce qu’on sait que l’on est bien reçu, c’est convivial. J’aime bien confronter mes poulains aux autres poulains parce que chez vous, votre bébé c’est toujours le plus beau. Déjà parce que c’est le nôtre et nous ne sommes plus objectif et sans point de comparaison il est plus difficile de voir les qualités et les défauts de notre produit.» Participer aux concours permet au professionnel d’améliorer constamment sa production : «je fais avancer mon élevage en fonction de ça.» confie l’éleveur de Selles Français. Ces concours sont l’occasion pour les éleveurs de mettre en regard leurs production mais c’est aussi un moment d’échange et de partage entre passionnés.

Les poulains sont préparés selon le protocole pour mettre en valeur leurs qualités, photo Marion Falibois.
Les poulains sont préparés selon le protocole pour mettre en valeur leurs qualités, photo Marion Falibois.

Vous aimerez aussi