Vous êtes ici

Ensilage de maïs : les premiers résultats d'analyses 2021

Les conditions ont été favorables à la pousse des maïs. Photo : Matthieu Palmieri
Les conditions ont été favorables à la pousse des maïs. Photo : Matthieu Palmieri

Cette année, les conditions ont été favorables à la pousse des maïs. Globalement, les silos sont pleins, mais que vaut le maïs 2021 ?

Pour positionner les valeurs du maïs 2021, nous avons comparé les résultats obtenus lors d’années sèches (2018/2019/2020) et ceux de 2017, une bonne année fourragère (voir tableau ci-dessous). Bien sûr, ces valeurs moyennes cachent une certaine variabilité en fonction des stades de récolte, des secteurs, des variétés..

De bonnes teneurs en amidon mais une dMO moyenne

Les premières tendances de cette année semblent montrer de bonnes teneurs en amidon. Le grand gabarit des maïs qui aurait pu nuire au rapport épis/plante semble avoir été compensé par le nombre d’épis et une fécondation régulière de ces derniers. On peut noter, à l’instar des ensilages d’herbe, des concentrations en matière azotée faible et un fourrage moyen au niveau de sa valeur en cellulose. Ces différents éléments conduisent à une digestibilité de la matière organique (dMO) moyenne.

Des valeurs UFL pas exceptionnelles

Finalement, les valeurs UFL des maïs 2021 sont assez peu différentes de celles observées ces dernières années, ce qui peut paraître surprenant au vue de la variation importante du taux d’amidon. Cela s’explique par le fait que les facteurs principaux dans les équations de détermination de la valeur UFL des maïs sont : la teneur en MAT, la teneur en cellulose et la digestibilité.

Vous aimerez aussi