Vous êtes ici

En route pour la finale nationale de jugement de bétail

Robin Bryan est fier de représenter les Vosges à Paris lors du Salon de l’Agriculture qui se tiendra du 26 février au 6 mars.
Robin Bryan est fier de représenter les Vosges à Paris lors du Salon de l’Agriculture qui se tiendra du 26 février au 6 mars.

Robin Bryan, élève en Bac Pro CGEA au Campus de Mirecourt Agricole et Forestier, s’est qualifié pour la finale nationale de Jugement de bétail qui aura lieu à Paris le mois prochain. Une véritable fierté pour ce jeune homme qui souhaite s’installer à l’avenir.

Racontez-nous votre parcours, votre passion pour l’agriculture.

- Robin Bryan : «Mes parents ne sont pas agriculteurs mais j’ai toujours été passionné par l’agriculture. Petit, j’allais déjà aider des amis à la ferme. Il était donc naturel que je m’oriente vers l’enseignement agricole en apprentissage. Je suis actuellement en Bac Pro CGEA (Conduite et Gestion de l’Entreprise Agricole) au Campus de Mirecourt Agricole et Forestier.

Après mes études, je pense devenir salarié pendant quelques années avant de m’associer avec mon cousin. Si je m’installe, ce serait pour faire principalement de la production laitière tout en ayant quelques mères allaitantes et des taurillons d’engraissement.  

Le jugement de bétail, c’était une première pour vous ?

- R. B. : Comme j’aime les animaux, j’ai toujours été intéressé par le jugement de bétail. J’avais déjà quelques connaissances en jugement de bétail, notamment les différents aspects à juger de l’animal. Même si ça passe beaucoup par le feeling, un œil aiguisé. Quand le lycée nous a proposé de participer au concours cantonal de Mirecourt, c’était une belle occasion. Puis il y a eu la finale départementale à Bellefontaine, une formidable expérience.

Qualifié pour la finale nationale, vous vous y attendiez ?

- R. B. : Pas du tout ! C’est une vraie chance et une fierté de représenter les Vosges à Paris. Pour cette finale nationale, nous aurons une race au choix à juger. Pour ma part, ce sera la catégorie race à viande avec la Charolaise. Une race que je connais bien, ce qui va me permettre d’être plus à l’aise. Participer au Salon de l’Agriculture sous un autre angle sera un moment intéressant, j’ai déjà hâte d’y être !