Vous êtes ici

Recyclage : la collecte des déchets rentre dans les mœurs

Tour à tour, les agriculteurs viennent déposer leurs déchets pour la collecte. Photo : M.Plamieri
Tour à tour, les agriculteurs viennent déposer leurs déchets pour la collecte. Photo : M.Plamieri

Le service de collecte des déchets agricoles proposés par les partenaires d’Adivalor aux agriculteurs se déroule habituellement au printemps et à l’automne. Durant le mois de mai, les agriculteurs pouvaient notamment déposer leurs déchets sur le site d’Agrileader à Nomexy.

Proposée par Adivalor par le biais de ses partenaires, le service de collecte permet aux agriculteurs d’apporter leurs déchets dans des sacs mis à disposition dans le but d’êtres ensuite recyclés. En échange de leur dépôt, les agriculteurs se voient remettre un bon de réception, sous forme de certificat de livraison, qui permet, le jour d’un contrôle, de justifier des bonnes pratiques agricoles. Bâches, ensilage, films d’enrubannage, ou encore filets et ficelles, sont déposables pour le recyclage sur différents sites du département. Durant le mois de mai, la société Agrileader, spécialisée dans la vente de produits agricoles, proposait aux agriculteurs de déposer leurs déchets sur son site à Nomexy. 

Les agriculteurs jouent le jeu

Chaque jour, tracteurs attelés et camionnettes défilaient sur le site de Nomexy pour déposer leur chargement de déchets agricoles, récupérés ensuite par Adivalor qui se charge du recyclage. Pour le dépôt, les consignes sont simples : tous les plastiques doivent être triés et propres, l’enrubannage, les bâches agricoles et les big bag doivent être séparés. Même chose pour les ficelles et filets qui sont mis dans des sachets en plastique. «Tout doit être emballé et ficelé proprement pour faciliter le chargement et, surtout, le tri et donc le recyclage», ajoute Laurent Balland, le gérant, qui observe que, «d’année en année les agriculteurs jouent de plus en plus le jeu, c’est rentré dans les mœurs».

Si la démarche est volontaire du côté des agriculteurs et ne coûtent rien lors du dépôt, il faut rappeler que les exploitants payent une écotaxe intégrée dans le prix des produits à l’achat. Une démarche à la fois utile pour l’agriculteur qui peut se débarrasser de ses déchets, tout en permettant le recyclage afin de créer de nouveaux produits.